AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ask Men, Sept 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 2712
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Ask Men, Sept 2010   Ven 3 Sep 2010 - 9:44



http://uk.askmen.com/celebs/interview_400/430_justin-timberlake-interview.html


He’s not just blessed with being a handsome, musical mastermind. Justin Timberlake is the kind of rare guy men enjoy glugging beers with, women dream of introducing to their grandmother and professionals clamor to work beside.

One of the latest collaborations the star has made is with French brand, Givenchy, to come up with Play, a fresh fragrance with a nuance of that hip and smooth Timberlake attitude. Venturing into perfumes is a likely progression for someone who has already dabbled in film, TV and fashion.

Despite the time difference, his endless list of appointments and the searing temperature in Dubai, the “SexyBack” singer took time out with AskMen’s Tarek Hijazi for what seemed like a chat with an old friend. Laid-back, genuine, insightful, and to our -- and a lot of people’s -- surprise, 6-foot-1 Timberlake elaborates about the connection he feels with the modern scent, why he admires doctors so much and how jet lag and fame come hand-in-hand.

Q1:AskMen.com : Tell us about your experience with Givenchy?
Justin Timberlake : When we first started on this partnership, it wasn’t for the women’s fragrance, it was for the men’s fragrance, obviously, and that’s been out for a while. I think it was just sort of a natural progression for them to move to the women’s fragrance as well. I had a little more of creative input on the men’s fragrance than I did on the women’s. I told them I did not want to have anything to do with the women’s fragrance because I didn’t even know what to do (laughs).
On the men’s side, they sent ideas my way to see how I responded to them, and I responded well to everything that they were making. I thought it was really cool, and non-traditional. We collaborated on the scent, the bottle and on everything else. It was a full collaboration, and it was a lot of fun.

Q2:AM : What is it about Play that makes it so unique?
JT : I give credit to Givenchy because they were trying to turn the perfume industry on its head and I think they did a good job of it. It doesn’t look like a huge teardrop bottle. I think a lot of perfumes and cologne are sold to men and women in a very whimsical way, and Givenchy wanted to do something modern and sleek, and I think they accomplished it. The bottle looks like an MP3 player and so the name was really just a play on words.

Q3:AM : They say “Play for Her” is tailor-made for the female alter ego of the daring "Play man," which is you. In just a few words, how would you define a female alter ego of yourself?
JT : Modern, sleek, bold, playful, fresh, and not too serious.

Q4:AM : How much is too much cologne?
JT : If I could smell you when you first walked into the room, then you’re definitely wearing too much.

Q5:AM : Where do you most like to smell a perfume on a woman?
JT : Probably somewhere close to her collarbone. You know what I mean? It’s right there… a little bit lower than the neck.

Q6:AM : You don’t like to get too personal during interviews. What’s some of the strangest questions that you have been asked?
JT : (Laughs) I’ve been asked everything you can think of. I’m not going to get into it because sometimes you get asked so many strange questions that they don’t appear that strange anymore.

Q7:AM : Do you ever wish you had a normal life?
JT : That’s a really tough question to answer. “Celebrity” is sort of an idea. I mean, I get to do something extraordinary, but I don’t think it makes me extraordinary. That’s my opinion. I like to be an artist, I like to do things that are involved in the arts, but I don’t think it makes me more special than a doctor, for example. A doctor is an extraordinary person. Doctors should be celebrities. We just entertain people. They save lives.
If there’s anything that I do that’s extraordinary it's giving people an opportunity to forget about the bad things that are happening in their lives and just enjoy the moment. That’s all that I do. I don’t save their lives. I don’t make their lives better. I just give them a break, and that’s how I look at what I do. But, again, I don’t think that makes me anything special. We’re all people. I just get to do something really cool for a living and I feel lucky.

Q8:AM : What would you have done if you hadn’t been a musician?
JT : I don’t know. Honestly, the only thing I loved when I was a kid was basketball. I was an athlete when I was a kid, and that was it.

Q9:AM : As an artist today, what advice would you give to a 16-year-old version of yourself?
JT : I’d talk about the whole idea of fame. There’s nothing there to hold on to. It’s sort of a mirage. See, a mirage is a good thing to talk about when you’re here. When you walk outside and it’s so hot [in Dubai], your mind starts playing tricks on you (laughs). Seriously though, it’s important to have things close to you that mean something to you rather than putting your importance and what everyone else thinks of you first. I think a lot of people in our business get caught up in that. So, if I were telling a younger version of myself something like that, I’d say: “The things that are important to you right now are the things that should be important to you as you grow into an adult. Those ‘ideals’ should be less important to you.”

Q10:AM : Has there ever been an experience that changed your outlook on life?
JT : All the time. Whether it’s the death of someone close to me that I love very much or disasters like that of Haiti. I was raised in a very humble environment and I was always taught to be humble to the things that are happening in my life because they’re blessings. They’re blessings in every way. Whether you’re able to help someone get through a tough time in their life through your music or through comedy, or whatever it is, you’re just a channel. You’re not dictating what’s happening. You’re just able to portray it in your own unique way.

Q11:AM : What has been the most surprisingly difficult part of fame?
JT : I think it’s the schedule. It’s interesting because everything I’ve just been saying about feeling like you are a normal person who just gets to do something very cool; sometimes the job is a 24-hour job, and that’s very hard to do. Sometimes you do want some time to yourself, and sometimes you become misunderstood. But the most difficult part will have to be the schedule and the travel because you’re always on the bus, on a plane or in a car.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 2712
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Ask Men, Sept 2010   Ven 3 Sep 2010 - 11:29

Il n'a pas seulement la chance d'être charmant, d'être un cerveau de la musique. Justin Timberlake est l'un des rares hommes à engloutir des bières avec, des femmes qui rêvent de le présenter à sa grand-mère et des artistes qui demandent qu'une chose: travailler avec lui.

L'une des dernières collaborations que la star a faite esy avec la marque française, Givenchy, qui sort "Play", un parfum frais avec nuance de cette nonchalance à la Timberlake. S'aventurer dans les parfums est une progression probable pour quelqu'un qui a déjà touché au cinéma, à la télévision et à la mode.

Malgré les horaires décalées, sa liste sans fin de rendez-vous et la température brûlante de Dubai, le chanteur de "SexyBack" a pris le temps de discuter avec Tarek Hijazi d'AskMen, comme deux vieux amis. Décontracté, authentique, perspicace et -à notre plus grande suprise- avec son 1m85, Timberlake nous parle du lien qui l'unit avec les parfums modernes, pourquoi il admire autant les medecins et comment le décalage horaire et la célébrité sont liés.

Q1: Parle nous de ton expérience avec Givenchy?
JT: Lorsque nous avons commencé notre collaboration, ce n'était pas pour le parfum féminin, c'était pour l'homme, évidemment, qui est sorti il y a quelques temps déjà. Je pense que c'était un processus naturel pour eux de passer également au parfum pour femmes. Je leur ai dit que je ne voulais rien à voir avec le celui-ci parce que je ne savais pas quoi faire (Rires).
D'un point de vu masculin, ils m'ont envoyés des échantillons pour voir comment je réagissais, et j'aimais tout ce qu'ils faisaient. Je pensais que c'était vraiment cool, et inventif. Nous avons collaboré sur le parfum, le flacon et tout le reste. C'était un partenariat complet, et c'était vraiment sympa à faire.

Q2: Qu'est-ce qui fait que "Play" est aussi unique?
JT: Je donne crédit à Givenchy parce qu'ils essayaient de transformer l'industrie du parfum à son apogée et je pense qu'ils ont fait du bon travail. Il ne ressemble pas à un bouteille génate en forme de larme. Je pense que beaucoup de parfums et eau de Cologne sont vendus à des hommes et des femmes d'une façon très bizarre, et Givenchy voulais faire quelque chose de moderne et d'élégant, et je pense qu'ils ont résussis. La bouteille ressemble à un lecteur MP3 et le nom a été juste un jeu de mots.

Q3: Ils disent que "Play For Her" ets fait sur mesure pour completer "Play Men", qui est toi. En quelques mots comment définirais-tu ton alter ego?
JT: Moderne, élégante, audacieuse, amusante, fraiche et pas trop sérieuse.

Q4: Quand est-ce que le Cologne tue le Cologne?
JT: SI dés ton premier pas dans la pièce, je peux le sentir, alors tu en porte définitivement trop.

Q5: Où préféres-tu sentir du parfum sur un femme?
JT: Probablement quelque part proche de la clavicule. Tu vois ce que je eveux dire? C'est là... un peu en dessous du cou.

Q6: Tu n'aimes pas que les interviews prennent une tournure trop personnelle. Quelle est la question la plus étrange que l'on t'as posé?
JT: (Rires) On m'a demandé tout ce que tu peux imaginer. Je ne répond jamais parce que quelque fois on te demande des choses tellement bizarres que cela peut paraître naturel aux journalistes.

Q7: Est-ce que tu as déjà souhaité avoir uen vie normale?
JT: C'est uen question très difficile. la "célébrité" est comme une sorte d'idée. Je veux dire, je dois faire quelque chose d'extraordinaire, mais je ne pense pas que ça me rend extraordinaire. C'ets mon opinion. C'est comme être un artiste, j'aime faire des choses qui ont un lien avec l'art, mais je ne pense pas que cela me rende plus exceptionnel qu'un docteur par exemple. Un medecin est uen personne extraordinaire. Ils devraient être des célébrités. On divertit seulement les gens. Ils sauvent des vies.
S'il y a quelque chose d'extraordinaire que je fais, c'est de donner aux gens l'opportunité d'oublier les mauvaises choses qui arrivent dans leurs vies et de profiter de l'instant. C'est tout ce que je fais. Mais, encore une fois, je ne pense pas que ça me rende spécial. Nous sommes tous quelqu'un. je fais juste quelque chose de vraiment cool pour gagner ma vie et je me sens chanceux.

Q8: Qu'est-ce que tu aurais fait si tu n'aurais pas été musicien?
JT: Je ne sais pas. Sincérement, la seul chose que j'aimais quand j'étais petit, c'ets le basket. J'étais un sportif petit, et c'est tout.

Q9: en tant qu'artiste aujourd'hui, qu'est-ce que tu donnerais comme conseils à Justin Timberlake à l'âge de 16 ans?
JT: Je lui parlerais de l'idée principale de la célébrité. On ne peut se raccrocher à rien. C'est comme un mirage. Regarde, l'idée d'un mirage est une bonne chose à évoquer ici. Quand tu marches dehors et qu'il fait aussi chaud (Dubai), ton esprit commence à te jouer des tours (Rires). Plus sérieusement, il est important d'avoir autour de toi des choses qui comptent au lieu de te mettre en avant tout le temps ainsi ce que les gens pensent de toi. Je pense que beaucoup de personnes dans notre milieu ont souffert de ça. Alors, je dirais à une version plus jeune de moi quelque chose comme "les choses qui sont importantes pour toi maintenant seront les choses qui le seront quand tu sera adulte. Ces "idées" devraient être moins importantes".

Q10: As-tu déjà eu des expériences qui ont changés ton point de vue sur la vie?
JT: Tout le temps. Que ce soit le décès d'une personne proche de moi que j'aimais beaucoup ou des désastres comem Haïti. J'ai été élévé dans un environnement humble et ont m'a appris à être humble avec les choses qui arrivent dans ma vie parce que ce sont des bénédictions. Des bénédictions dans tous les sens du terme. Que ce soit en pouvant aider une personne qui traverse une mauvaise passe grâce à ta musique ou par une comédie, ou qu'importe, tu es un intervenant. Tu ne peux pas dicter l'avenir. Tu le représentes de ta propre manière.

Q11: Quelle a été la partie étonnament la plus difficile de la gloire?
JT: Je pense que c'est le planning. C'ets interessant parce que je parle du faites que je me sens comme quelqu'un de normal qui fait quelque chose de cool; parfois c'est du métier de 24h par jour, et c'est très difficile. parfois tu veux tu temps pour toi, et parfois on ne te comprend pas. Mais la partie la plus difficile c'est le planning et le svoyages parce que tu es tout le temps dans le bus, l'avion ou dans une voiture.
Revenir en haut Aller en bas
isa59
FutureSex/LoveSound
avatar

Nombre de messages : 3584
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Ask Men, Sept 2010   Ven 3 Sep 2010 - 12:04

Merci Julie pour la trad!
Revenir en haut Aller en bas
fleurs0007
Edison
Edison
avatar

Nombre de messages : 1614
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Ask Men, Sept 2010   Dim 5 Sep 2010 - 15:11

Merci Julie pour la traduction !!!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ask Men, Sept 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ask Men, Sept 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flashback: Jared Leto interview (September 2010)
» Clapton (28 septembre 2010)
» Sept à Huit TF1 18/04/2010 MIKA
» Théâtre du Capitole de Toulouse - saison 2010/2011
» Opéra de Lyon - saison 2009-2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Justin Timberlake France :: Justin Timberlake :: Médias :: Presse Ecrite-
Sauter vers: